mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ethan Bale [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Ethan Bale [100%]   Jeu 9 Jan - 18:02

Ethan BALE
Informations générales :



Nom : Bale
Prénom : Ethan
Date de naissance : 15 février 2156
Lieu de naissance : Sydney- Terre
Âge : 37 ans
Sexe : masculin

Faction : Pro-humain - Indépendantiste
Affiliation : Proche des thèses portées par la branche modérée de Terra Firma
Fonction : Directeur de l'information sur Alliance News Network (Relais d'informations de l'Alliance - R.I.A.)
Alignement : Neutre strict

Histoire

Planète Terre – Londres – Siège du R.I.A – 270 ème étage - 11 janvier 2194 – 20 heures 30
Les yeux fermés, assis confortablement dans un écrin de synthé-cuir – savant mélange de nuances d'ébène et de cramoisi, la tête maintenue dans le creux formé par deux mains parfaitement manucurées et dont les doigts fins massaient lentement les tempes, l'homme semblait porter un poids si lourd que chaque seconde qui s'écoulait résonnait comme une année entière. Une tasse de thé terminait de refroidir, laissant échapper dans un soupir, les quelques vapeurs de chaleur qu'il lui restait. A une odeur fruitée de mandarine, de notes vertes subtiles, soutenues par un cœur de rose et de pêche, se mêlaient les effluves d'une eau de parfum hors de prix.

Derrière lui, par delà une imposante bais vitrée, le crépuscule terminait son œuvre, plongeant peu à peu la capitale concilienne dans l'obscurité. Peu de bâtiments pouvaient se targuer de dominer ainsi le paysage,  et le siège social du Réseau d'Information de l'Alliance n'avait plus à rougir de trop de vanité. Ouvrant péniblement les paupières, l'homme coula un regard sur sa gauche où une tablette tactile avait été retournée. D'un geste las, il s'en saisit, portant l'image scintillante qu'elle renvoyait à hauteur de ses yeux. «  - Emma … » Sa voix était enrouée des sanglots qu'il tentait de contenir. Une nouvelle fois, il appuya sur la commande tactile de lecture et une nouvelle fois la séquence vidéo s'anima. L'on pouvait y voir une jeune fille espiègle jouer avec de petites poupées en arrière plan tandis que la silhouette élancée d'une femme s'approchait pour s'adresser à celui ou celle qui tenait la caméra.

Elle était belle – sans aucun doute – mais son visage, lorsqu'elle s'adressa à l'objectif - portait les stigmates d'une infinie tristesse. «  - tout va bien Ethan … tu nous manques, surtout à elle … je … je t' ... » l'axe de la caméra pivota sèchement alors même que la voix féminine tentait de lui faire passer un dernier message. Une main xénomorphe approcha ce qui paraissait être la « Une » d'un quotidien terrien daté de décembre 2192. La séquence se coupa soudainement plongeant une nouvelle fois la pièce dans un silence assourdissant et laissant seul l'homme face à ses démons.

Désignant du regard sa tasse d'une moue de dégoût, il se leva dans un froufroutement de tissu, réajusta les plis de son costume avant de s'approcher d'une petite tablette en bois massif située dans un angle où l'attendait une carafe en cristal et son liquide ambré. Il s'en servit un verre qu'il avala d'un trait. Luttant contre l'incendie qui embrasait sa gorge, menaçant de le consumer de l'intérieur, il se dirigea vers un panneau mural recouverts d'écrans de télévisions allumés dont le son avait été préalablement coupé. Ses doigts effleurèrent un panneau de commande qui s'anima d'une lumière bleutée à mesure que les codes de sécurités étaient entrés. Lorsque le coffre s'ouvrit, l'homme y glissa religieusement la tablette. Elle y trouva sa place à côté de  six autres identiques.

C'est au moment où il retira sa main qu'il la sentit … juste là … sur sa gauche … petite boite rectangulaire sans grande prétention. Son contact était doux en partie à cause du velours qui la recouvrait. Il la sortit délicatement, s'abandonnant totalement à la nostalgie que son souvenir évoquait. Il l'ouvrit avec pudeur, ses doigts frôlant délicatement la surface lisse des pistes de lectures numérotés.

Il délaissa la pureté de son poste de travail, lui préférant le confort rassurant d'un large fauteuil « Chesterfield » situé à quelques pas d'un âtre virtuel dont la chaleur, pourtant réelle, avait cette magie de pouvoir rasséréner les corps. Il chargea l'intégralité des pistes de lecture sur une interface cryptée auxquelles il ajouta un fond musical, puis bascula la tête en arrière s'abandonnant aux fantômes du passé et aux délices d'un alcool sans âge.



Le silence fut alors brisé par une voix féminine à l'accent marqué sur fond de musique classique.

Rapport CERB N°12584796 – 24 décembre 2171 – Sujet : Ethan Bale – Humain âgé de 14 ans et demi.

- Bon'choure Ethan, viens t'assoir à côté de moi.  
- Bonjour madame.
Grésillement perceptibles sur l'enregistrement où l'on peut entendre les pas incertains du jeune garçon s'approchant. Euuuu ici ?
- Ya ya mon cheun ami. Alor'eu ? Comment se pass'eu ton séchour parmi nous ? Cela fait combien de temps maintenant ?
- 3 ans madame.
- Ya … 3 ans décha … tu es un bon élèfe. Un très bon élèfe.
- Ma..madame ? Savez vous s'il viendra ce soir ? Il m'avait promis qu'il viendrait pour fêt....
un bruit sec suivi du cri d'un enfant se répercuta sur les murs du bureau arrachant une grimace à Ethan. Une nouvelle gorgée du liquide brulant qu'il buvait directement à la carafe lui permis de continuer à supporter l'insupportable.
- Che t'ai décha dit qu'ici il est interdit de parler de lui ici. Ne profite pas de ton statut pour abuser de ma chentillesse Ethan !!
- Pa … pardon Madame …



*****

Rapport CERB N°12584829 – 15 février 2172 – Sujet : Ethan Bale – Humain âgé de 14 ans et demi.
- Bonjour Ethan. La voix était masculine, posée, presque chaleureuse. Sais tu pourquoi tu es ici aujourd'hui ?
- Non m'sieur … c'est par rapport à l'incident de ce matin ? Celui avec Damon dans l'arène ? Je ne voulais pas en arriver là …  c'est juste que … que j'ai du mal à supporter ce .. cet implant... il me rend dingue …
- Qu'éprouvais tu à ce moment là ? Arriverais tu à me le décrire ?
- J'é.. j'étais en colère Monsieur. Damon se moquait de moi à cause de mon crane rasé et de cet implant dans ma nuque. Il disait que j'étais un monstre, que je finirais comme Jennifer … puis il s'est mis à insulter ma mère et c'est là que j'ai pété un câble. Je suis désolé Monsieur.
- Ne t'en fais pas Ethan. Tu as été un bon élève. Cerberus ne t'abandonnera pas. D'ailleurs je crois savoir qu'il y a quelqu'un qui souhaiterait te voir. Attends quelques minutes ici …


Durant ce laps de temps, la bande continua de tourner dans le vide. Pour celui qui tendrait l'oreille, il serait possible d'entendre le jeune garçon fredonner une chanson pour enfant.

Plongé dans un semi-coma éthylique, Ethan ne put contenir un sourire au souvenir de cet instant. Il savait qui franchirait le seuil du sas quelques secondes plus tard. Il se souvenait encore du cri de joie lorsque l'enfant qu'il était avait reconnu l'homme qui l'avait recueilli alors qu'il n'était qu'un nouveau né orphelin de père, de mère et de mère adoptive. Un jour, Jack Harper lui avait raconté comment sa tante, Eva Coré, l'avait recueilli après que ses parents eurent été tués dans l'attaque d'un convoi par des pirates butariens. Jack savait qu'Eva n'était qu'un nom pour le jeune garçon car elle avait perdu la vie l'année suivante, alors qu'il n'avait qu'un an, sur Palaven. Malgré tout, Harper avait continué à veiller sur l'enfant, plus ou moins à distance, lui offrant une vie que beaucoup envierait. Ethan avait grandi en écoutant Harper lui raconter combien l'Humanité méritait sa place dans la galaxie et combien les xénomorphes pouvaient être dangereux et violents. Puis à l'âge de 12 ans … tout bascula sans raison … Ethan fut conduit sur Pragia où il fut confié à un groupe de scientifiques durant trois longues et douloureuses années. C'est dans le complexe de Teltin qu'il apprit à développer ses capacités biotiques et que Cerberus usa de nanotechnologie pour le rendre insensible à l'Omega-enkaphaline. C'est également dans ce complexe qu'il perdit son âme d'enfant.

A son retour, il évolua dans l'ombre de la folie grandissante d'Harper, qui se faisait appeler l'Homme Trouble. Bale fut formé par Cerberus. Il appris la géopolitique, le management, les sciences économiques et sociales… mais plus jamais, depuis Pragia et ses arènes, il n'eut à se salir les mains. Harper avait toujours fait en sorte qu'il ne soit jamais directement exposé par les actions illicites qu'il menait en parallèle. Ethan évolua au sein des sociétés écrans de Cerberus – Light Shadow Pictures, New Down Pharmaceuticals, Haribon Military Industries, AetherTeck Industries …

2186 fut un tournant décisif dans sa vie. Jack était devenu incontrôlable et Ethan n'arrivait plus à entrer en contact avec lui. Comprenant qu'il était sur le point de le perdre, lui aussi, Ethan sut qu'il devait alors lui tourner le dos pour se concentrer à sauver ce qu'il avait de plus chère au monde en dehors d'Harper… sa femme Isabella et sa petite fille Emma. Il imagina quitter la Terre et Cerberus au moment où tout s'effondrait autour de lui … cherchant à gagner un Eden pour s'y installer et vivre paisiblement.

Il s'était trompé … lourdement trompé … et il n'aurait de cesse de s'en mordre les doigts.

Pragia n'était jamais loin en réalité et les événements à venir ne seront pour lui qu'une nouvelle arène dans laquelle triompher. 

Physique


Bale est connu des tabloïds londoniens pour avoir été - à de multiples reprises - élu homme le plus sexy de l'année. Sa gueule d'ange et son corps affûté par de longues heures d'exercices quotidiens associées à un régime alimentaire astreignant lui donnent effectivement un net avantage lors des manifestations publiques. Son visage est aujourd'hui associé au Réseau d'information de l'Alliance dont il occupe la fonction de directeur de l'information.

Homme de gout, raffiné et élégant, aimant le luxe, les belles voitures, et les dîners mondains, il n'en reste pas moins un vestige de Pragia - Enfant biotique implanté par Cerberus, il dispose d'un implant L3 à la base de la nuque. Il mesure 1,87 mètres pour 95 kilos de muscles.

Mentalité


Ethan Bale est un homme public. Formé par Cerberus pour servir la cause, il a acquis une parfaite maîtrise de son corps et il sera compliqué de le piéger lorsqu'il s'y sera préparé. La vie ne l'a pas épargné et le considérer comme un homme mauvais serait un raccourci un peu trop facile et une erreur sans aucun doute. Ethan a grandi sous l'ombre d'Harper et de son idéal pro-humain. Aveuglé par son amour pour lui, il ne s'est rendu compte que trop tard de la folie dans laquelle Jack était tombée. Pour autant le mal était fait et sa vision extrémiste a laissé de profonds sillons dans son subconscient. Ethan n'est pas xénophobe... et pourtant il ressent un profond malaise en présence de xénomorphes. Il croit en l'idéal d'Harper, ce qui le rapproche de la branche modérée du parti Terra Firma. Il n'est pas rare de le voir sortir en compagnie de figures de Terra Firma même s'il revendique sa réticence à trop d'extrémisme.

Loyal de nature, il est forcé de rester neutre strict par la force des choses. En 2186, il a appris à ses dépends que la vie n'était pas aussi simple et que le mal n'est pas toujours là où on l'imagine.

Curieux, insolent par moment, il reste une terreur pour les personnalités publiques en quête de discrétion.

Il Traghettatore et "La Firme"

Ambiance sonore
Extrait de l'interrogatoire N° 268.35 – Nom du suspect : Ethan BALE – Plus tard

– Continuons Monsieur Bale, parlez moi donc de cette organisation que vous nommez vous même « La Firme » ?   La voix était masculine. Le ton employé était celui d'un enquêteur chevronné. En retour, la voix d'Ethan était toute en retenue, las de trop de mensonges … .

- J'ignore qui ils sont … j'ignore ce qu'ils sont … j'ignore où il sont … la seule chose que je sais inspecteur Travis, c'est qu'une fois que je vous en aurais parlé, vous serez un homme mort. Tout comme moi j'imagine … mais plus encore, vous disparaîtrez totalement. Il ne restera rien de vous, ni archives, ni diplômes, ni comptes bancaires, ni famille, ni amis … Vous m'entendez Inspecteur Travis, si vous mettez la main dans cette engrenage là, ce n'est pas le bras que vous perdrez … mais beaucoup plus …
L'enregistrement continue encore trois longues minutes sans qu'un mot ne soit prononcé. Puis, la voix d'Ethan repris : .
- j'ai été contacté en 86, peu de temps après qu'Harper – L'homme Trouble comme vous vous plaisez à l'appeler – ne perde la raison … avant de perdre la vie.
A cette époque, je n'aspirais qu'à une seule chose : quitter Cerberus pour m'enfuir vers un Eden avec ma femme Isabella et ma petite fille Emma.  
Nouveau silence.Rien ne se passa comme prévu. Au moment d'embarquer dans une navette affrétée en toute discrétion par AetherTeck Industrie, un commando d'hommes armés nous est tombé dessus. Ils n'étaient pas de Cerberus – ça j'en suis sûre – mais ils semblaient tout connaître de moi et de mon rôle dans l'organisation. Leur chef était un Turien. J'ignore tout de lui mais je n'oublierai jamais son visage. Il ressemblait traits pour traits à Saren Arterius.
Alors que j'étais maintenu par deux hommes, je l'ai vu frapper ma femme jusqu'au sang et soulever d'une main ma petite fille. Je n'oublierai jamais leurs hurlements … la terreur que je pouvais lire dans leurs yeux … et mon impuissance.

Je fus retrouvé quelques heures plus tard, allongé sur le tarmac de l'aéroport. Aux dires des médecins, je présentais un traumatisme crânien lié à un choc violent à l'arrière de la tête, certainement un coup de crosse bien placé. J'étais totalement perdu … vos services avaient été saisis de cet enlèvement mais l’enquête s'était rapidement perdue en pistes sans intérêt, avant que l'assistant du Procureur ne classe le dossier. A l'époque … vous aviez certainement mieux à faire avec la reconstruction et les séquelles de la guerre … que d'aider un pauvre père de famille perdu …. Pardonnez moi Inspecteur Travis, auriez vous la gentillesse de m'offrir un verre d'eau ? Votre perfusion d' Oméga-Enkaphaline me donne soif.
- Oui bien sur.
Bruit de chaise qu'on recule. Verre que l'on pose sur un support métallique. Bruit de déglutition. .
- Merci inspecteur.
- De rien Monsieur Bale, comprenez qu'il nous faille prendre certaines précautions avec les biotiques … Continuez je vous pris. Si je comprends bien, c'est cette … « Firme » … qui était à l'origine de l'enlèvement de votre famille ?
- Oh j'imagine qu'à cette heure ci … ce n'est plus d'enlèvement qu'il faut parler … mais d'assassinat.  J'ai failli dans ma tâche et mes employeurs n'ont pas pour habitude de traiter avec les perdants....

Mais pour répondre à votre question, j'ignore si La Firme était derrière tout ça. J'ai toujours pensé qu'elle même n'était qu'une petite partie d'un Iceberg immensément plus grand. J'ai grandi dans l'ombre de Jack Harper et j'ai vu comment – grâce à son génie – il parvenait à manipuler les esprits et comment la compartimentation de l'information était importante.
Non inspecteur, je ne pense pas que La Firme soit la clef de voûte. Je n'étais qu'un employé … un employé dont les employeurs n'étaient eux même qu'employés … Lorsque je vous dis que vous ne savez pas dans quoi vous venez de mettre les pieds ….
- Ne vous inquiétez pas pour moi Monsieur Bale, je suis un grand garçon. Et cessez d'avoir ce sourire condescendant, vos employeurs ne me font pas peur … Poursuivez je vous pris, et parlez moi de ce personnage que vous incarniez dans le milieu du crime … comment vous l'appeliez déjà ? El Trajectoiré ?  
- Il Traghettatore. C'est de l'Italien. Cela signifie « le Passeur ».
Le son d'un troisième individu qui entre dans la pièce. Bruit d'une caisse que l'on pose sur la table suivi du chuintement hermétique synonyme de son ouverture. Quelques rires étouffés.
- Suis je autorisé à rester Inspecteur ?
- Oui biensur … euu … quel est votre nom ?
- Evans inspecteur, Chris Evans, j'ai été affecté il y a deux mois dans l'service.
- Poursuivez Bale …
- Vous pouvez vous moquer de moi Inspecteur, mais j'étais craint à cette époque. Et ce masque en a fait trembler plus d'un.
- Continuez. Expliquez moi pourquoi vous grimer avec un masque de Turien … qui plus est une reproduction du visage d'Arterius ?
- La peur inspecteur, Saren Arterius était la quintessence de ce que pouvait être la frénésie d'une idéologie. Imaginez vous Travis ... un humain au visage du Turien le plus hais de tout l'espace concilien ? Il Traghettatore n'était pas craint par l'organisation qu'il représentait. Il était craint car il n'avait plus rien à perdre et qu'un homme qui n'a plus rien à perdre est incontrôlable.

Je travaillais pour la Firme. J'étais leur homme de main, celui à qui l'on confiait le sale travail. Trafic d'arme, d'ézo, terrorisme, je pouvais toucher à tout et travailler avec tous les profils de criminels. Mon poste à la direction d'A.N.N n'était qu'une couverture de plus.

J'avoue avec un peu de honte que mon activité préférée restait celle de la disparition de personne. J'étais bon … très bon même … altération ADN, modifications anthropométriques, falsification de documents officiels … vous pouviez exister hier et disparaître aujourd'hui. Je m'étais entouré des meilleurs et j'étais reconnu comme le meilleur.
Petits bips légers dont l'intensité s'intensifie à mesure que les secondes s'écoulent. Nouveau bruit de chaise que l'on fait traîner sur le sol – Mais qu'est ce que … ?
- Inspecteur?
- Restez en arrière Evans. Et gardez un œil sur Bale. Ca vient de la boite … Mais … qu'est ce que c'est que ce bordel ?
- Inspecteur Travis ?
- Deux secondes Monsieur Bale … je gère un problème à la fois et je ne sais pas ce qu'est cette chose rectangulaire ...
- Que savez vous de la biotique inspecteur ?
- De quoi ?? de quoi parlez vous Bale ? La biotique ? J'en sais rien de plus que ce que les toubibs racontent dessus … c'est une putain d'anomalie génétique qu'une bonne dose d'Oméga-Enkaphaline neutralise. …. mais … pourquoi ça clignote ce truc ? Evans ? Allez me chercher l'officier Seruzo.
- Désolé monsieur. Je ne vais pas pouvoir faire ça.
- De … comment ça vous ne pouvez pas ? …. bordel de merde, bien sur que vous allez pouvoir le … mais ? … comment ….  
Bruit de chaînes qui tombent lourdement sur le sol.  


- Co … comment vous … mais ? … votre perfusion ?
- Je suis désolé Inspecteur Travis … je vous avais pourtant prévenu au tout début de notre entretien … Voulez vous faire passer un message à vos enfants avant que je ne les tue ? A votre femme peut être ? Ou bien à vos amis ?
- Mais … mais ? Je ne comprends pas ? Vous devriez être drogué ?
- Jack Harper avait des défauts Inspecteur … mais certainement pas celui de ne pas prendre soin de ceux qu'il aimait …

Bruit de projection sur le mur – chaises qui se renversent. Cliquetis métalliques d'origine inconnu – peut être une arme que l'on assemble pièce par pièce. Gémissement d'un homme. Puis la voix rauque, presque bestiale, d'un homme disposant d'un
vocaliseur logé dans un masque.





- Merci Agent Evans. Je ne vous attendais plus ...
- On fait comme on peut … disons … qu'il y avait pas mal d'obstacle à franchir avant de vous atteindre ...
- Quant à vous Inspecteur Travis, vous auriez fait un bon flic. Peu d'hommes peuvent se vanter de m'avoir piégé. Nous aurions pu être amis en d'autres temps.
- Pi … pitié monsieur Bale !!! Tuez moi … mais ne touchez pas à mes enfants … vous … vous savez ce que c'est … ils sont innocents …
- Vous me demandez de la pitié ? …. alors que c'est à cause de vous que ma femme et ma fille ont du être assassinées ? Je ne vais pas vous offrir de la pitié Inspecteur … Je vais rendre la Justice … œil pou œil … comme le disaient nos lointains ancêtres. Adieu inspecteur.  
Bruit de détonation sous silencieux. Un corps qui s'effondre.
- Et maintenant Agent Evans ?
- Éloignez vous du mur Monsieur. Nous allons nous offrir une petite virée sur Oméga. Le docteur nous y attend.
- Humm très bien … et qu'en est il d'Ethan Bale ?
- Mort monsieur, une terrible fuite de gaz dans l'étage. Il ne restera rien de vos deux corps si ce n'est suffisamment d'ADN et quelques dents pour faire la différence.
- Je vois … et … avez vous eu confirmation pour Isabella ou Emma ?
- Non monsieur … je n'ai pas les bonnes accréditations.
- Je comprends … Très bien, allons y … Ah et n'oubliez pas de récupérer l'enregistrement audio de la salle d'audition.
- Déjà fait monsieur.
- Bien sur … que c'est déjà fait …  
La séquence audio se coupe dans le gresillement caractéristique d'une explosion. On regrettera officiellement la mort de l'inspecteur Diouke, promu au service quelques jours auparavant, ainsi que du directeur de l'information Bale suite à l'explosion d'une fuite de gaz dans la nuit du 30 au 31 janvier ….
[/center][/i]


Dernière édition par Ethan Bale le Ven 31 Jan - 13:52, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Vassily Varto
Admin
Informations
Messages :
292
Date d'inscription :
06/12/2013
Double-comptes :
Aucun
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance Interstellaire
Métier: Amiral en Chef
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   Jeu 9 Jan - 22:02

Encore bienvenue à toi et bon courage pour une fiche qui, j'en suis certain, promet. Yeah ! 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   Jeu 9 Jan - 22:28

Bon courage a toi ! Attention : j'adore Hugh Jackman. T'as pas intéret à le gâcher. Héhé. Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   Sam 11 Jan - 22:45

Et voilou, fiche terminée ^^

Je ne savais pas si je devais faire une partie "équipement" / "armement" / "ressource" ect ... et le Réseau d'Informations de l'Alliance ne sera traité qu'après accord du staff.

Voilou, j'espère que le personnage d'Ethan Bale vous plaira.
A bientôt de vous lire.
E.B
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   Dim 12 Jan - 0:20



Bien écrit et immersif, en effet le personnage et sa petite histoire me plaisent !
La partie "Équipement / Ressources /..." n'est qu'un "bonus", d'où l'ancre personnalisable, qui dans ton cas concernera le R.I.A. Wink

Je te souhaite donc officiellement la bienvenue dans notre grande famille qu'est celle de Mass Effect : Lost Stories, en espérant que tu t'y sentes comme chez toi.

Voici une liste de liens qui pourrait t'intéresser pour que tu puisses commencer dans les meilleures conditions, il s'agit d'une liste non exhaustive et plein d'autres sections sont à ta disposition :

- Maintenant que tu y as accès, tu vas pouvoir créer tes propres Fichiers personnels, qui te permettront de laisser ton empreinte sur notre forum.

- La section du Codex se remplit peu à peu, et que ce soit pour les Compétences, les Services ou encore les Vaisseaux, chaque fiche mérite qu'on y porte attention !

- Tu peux également créer ta Boîte de réception et ton adresse de messagerie Extranet, afin de pouvoir communiquer avec les autres joueurs à travers la galaxie.

- Si tu es un peu perdu, que tu cherches l'aide d'un Maître du Jeu ou tout simplement des compagnons de RPs, je t'invite à jeter un coup d’œil à la section d'Entraide IRP.

Bon amusement sur le forum !


Dernière édition par Titan le Ven 7 Fév - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   Ven 31 Jan - 13:53

Ambiance sonore


Extrait de l'interrogatoire N° 268.35 – Nom du suspect : Ethan BALE – Plus tard

– Continuons Monsieur Bale, parlez moi donc de cette organisation que vous nommez vous même « La Firme » ?   La voix était masculine. Le ton employé était celui d'un enquêteur chevronné. En retour, la voix d'Ethan était toute en retenue, las de trop de mensonges … .

- J'ignore qui ils sont … j'ignore ce qu'ils sont … j'ignore où il sont … la seule chose que je sais inspecteur Travis, c'est qu'une fois que je vous en aurais parlé, vous serez un homme mort. Tout comme moi j'imagine … mais plus encore, vous disparaîtrez totalement. Il ne restera rien de vous, ni archives, ni diplômes, ni comptes bancaires, ni famille, ni amis … Vous m'entendez Inspecteur Travis, si vous mettez la main dans cette engrenage là, ce n'est pas le bras que vous perdrez … mais beaucoup plus …
L'enregistrement continue encore trois longues minutes sans qu'un mot ne soit prononcé. Puis, la voix d'Ethan repris : .
- j'ai été contacté en 86, peu de temps après qu'Harper – L'homme Trouble comme vous vous plaisez à l'appeler – ne perde la raison … avant de perdre la vie.
A cette époque, je n'aspirais qu'à une seule chose : quitter Cerberus pour m'enfuir vers un Eden avec ma femme Isabella et ma petite fille Emma.  
Nouveau silence.Rien ne se passa comme prévu. Au moment d'embarquer dans une navette affrétée en toute discrétion par AetherTeck Industrie, un commando d'hommes armés nous est tombé dessus. Ils n'étaient pas de Cerberus – ça j'en suis sûre – mais ils semblaient tout connaître de moi et de mon rôle dans l'organisation. Leur chef était un Turien. J'ignore tout de lui mais je n'oublierai jamais son visage. Il ressemblait traits pour traits à Saren Arterius.
Alors que j'étais maintenu par deux hommes, je l'ai vu frapper ma femme jusqu'au sang et soulever d'une main ma petite fille. Je n'oublierai jamais leurs hurlements … la terreur que je pouvais lire dans leurs yeux … et mon impuissance.

Je fus retrouvé quelques heures plus tard, allongé sur le tarmac de l'aéroport. Aux dires des médecins, je présentais un traumatisme crânien lié à un choc violent à l'arrière de la tête, certainement un coup de crosse bien placé. J'étais totalement perdu … vos services avaient été saisis de cet enlèvement mais l’enquête s'était rapidement perdue en pistes sans intérêt, avant que l'assistant du Procureur ne classe le dossier. A l'époque … vous aviez certainement mieux à faire avec la reconstruction et les séquelles de la guerre … que d'aider un pauvre père de famille perdu …. Pardonnez moi Inspecteur Travis, auriez vous la gentillesse de m'offrir un verre d'eau ? Votre perfusion d' Oméga-Enkaphaline me donne soif.
- Oui bien sur.
Bruit de chaise qu'on recule. Verre que l'on pose sur un support métallique. Bruit de déglutition. .
- Merci inspecteur.
- De rien Monsieur Bale, comprenez qu'il nous faille prendre certaines précautions avec les biotiques … Continuez je vous pris. Si je comprends bien, c'est cette … « Firme » … qui était à l'origine de l'enlèvement de votre famille ?
- Oh j'imagine qu'à cette heure ci … ce n'est plus d'enlèvement qu'il faut parler … mais d'assassinat.  J'ai failli dans ma tâche et mes employeurs n'ont pas pour habitude de traiter avec les perdants....

Mais pour répondre à votre question, j'ignore si La Firme était derrière tout ça. J'ai toujours pensé qu'elle même n'était qu'une petite partie d'un Iceberg immensément plus grand. J'ai grandi dans l'ombre de Jack Harper et j'ai vu comment – grâce à son génie – il parvenait à manipuler les esprits et comment la compartimentation de l'information était importante.
Non inspecteur, je ne pense pas que La Firme soit la clef de voûte. Je n'étais qu'un employé … un employé dont les employeurs n'étaient eux même qu'employés … Lorsque je vous dis que vous ne savez pas dans quoi vous venez de mettre les pieds ….
- Ne vous inquiétez pas pour moi Monsieur Bale, je suis un grand garçon. Et cessez d'avoir ce sourire condescendant, vos employeurs ne me font pas peur … Poursuivez je vous pris, et parlez moi de ce personnage que vous incarniez dans le milieu du crime … comment vous l'appeliez déjà ? El Trajectoiré ?  
- Il Traghettatore. C'est de l'Italien. Cela signifie « le Passeur ».
Le son d'un troisième individu qui entre dans la pièce. Bruit d'une caisse que l'on pose sur la table suivi du chuintement hermétique synonyme de son ouverture. Quelques rires étouffés.
- Suis je autorisé à rester Inspecteur ?
- Oui biensur … euu … quel est votre nom ?
- Evans inspecteur, Chris Evans, j'ai été affecté il y a deux mois dans l'service.
- Poursuivez Bale …
- Vous pouvez vous moquer de moi Inspecteur, mais j'étais craint à cette époque. Et ce masque en a fait trembler plus d'un.
- Continuez. Expliquez moi pourquoi vous grimer avec un masque de Turien … qui plus est une reproduction du visage d'Arterius ?
- La peur inspecteur, Saren Arterius était la quintessence de ce que pouvait être la frénésie d'une idéologie. Imaginez vous Travis ... un humain au visage du Turien le plus hais de tout l'espace concilien ? Il Traghettatore n'était pas craint par l'organisation qu'il représentait. Il était craint car il n'avait plus rien à perdre et qu'un homme qui n'a plus rien à perdre est incontrôlable.

Je travaillais pour la Firme. J'étais leur homme de main, celui à qui l'on confiait le sale travail. Trafic d'arme, d'ézo, terrorisme, je pouvais toucher à tout et travailler avec tous les profils de criminels. Mon poste à la direction d'A.N.N n'était qu'une couverture de plus.

J'avoue avec un peu de honte que mon activité préférée restait celle de la disparition de personne. J'étais bon … très bon même … altération ADN, modifications anthropométriques, falsification de documents officiels … vous pouviez exister hier et disparaître aujourd'hui. Je m'étais entouré des meilleurs et j'étais reconnu comme le meilleur.
Petits bips légers dont l'intensité s'intensifie à mesure que les secondes s'écoulent. Nouveau bruit de chaise que l'on fait traîner sur le sol – Mais qu'est ce que … ?
- Inspecteur?
- Restez en arrière Evans. Et gardez un œil sur Bale. Ca vient de la boite … Mais … qu'est ce que c'est que ce bordel ?
- Inspecteur Travis ?
- Deux secondes Monsieur Bale … je gère un problème à la fois et je ne sais pas ce qu'est cette chose rectangulaire ...
- Que savez vous de la biotique inspecteur ?
- De quoi ?? de quoi parlez vous Bale ? La biotique ? J'en sais rien de plus que ce que les toubibs racontent dessus … c'est une putain d'anomalie génétique qu'une bonne dose d'Oméga-Enkaphaline neutralise. …. mais … pourquoi ça clignote ce truc ? Evans ? Allez me chercher l'officier Seruzo.
- Désolé monsieur. Je ne vais pas pouvoir faire ça.
- De … comment ça vous ne pouvez pas ? …. bordel de merde, bien sur que vous allez pouvoir le … mais ? … comment ….  
Bruit de chaînes qui tombent lourdement sur le sol.  


- Co … comment vous … mais ? … votre perfusion ?
- Je suis désolé Inspecteur Travis … je vous avais pourtant prévenu au tout début de notre entretien … Voulez vous faire passer un message à vos enfants avant que je ne les tue ? A votre femme peut être ? Ou bien à vos amis ?
- Mais … mais ? Je ne comprends pas ? Vous devriez être drogué ?
- Jack Harper avait des défauts Inspecteur … mais certainement pas celui de ne pas prendre soin de ceux qu'il aimait …

Bruit de projection sur le mur – chaises qui se renversent. Cliquetis métalliques d'origine inconnu – peut être une arme que l'on assemble pièce par pièce. Gémissement d'un homme. Puis la voix rauque, presque bestiale, d'un homme disposant d'un
vocaliseur logé dans un masque.





- Merci Agent Evans. Je ne vous attendais plus ...
- On fait comme on peut … disons … qu'il y avait pas mal d'obstacle à franchir avant de vous atteindre ...
- Quant à vous Inspecteur Travis, vous auriez fait un bon flic. Peu d'hommes peuvent se vanter de m'avoir piégé. Nous aurions pu être amis en d'autres temps.
- Pi … pitié monsieur Bale !!! Tuez moi … mais ne touchez pas à mes enfants … vous … vous savez ce que c'est … ils sont innocents …
- Vous me demandez de la pitié ? …. alors que c'est à cause de vous que ma femme et ma fille ont du être assassinées ? Je ne vais pas vous offrir de la pitié Inspecteur … Je vais rendre la Justice … œil pou œil … comme le disaient nos lointains ancêtres. Adieu inspecteur.  
Bruit de détonation sous silencieux. Un corps qui s'effondre.
- Et maintenant Agent Evans ?
- Éloignez vous du mur Monsieur. Nous allons nous offrir une petite virée sur Oméga. Le docteur nous y attend.
- Humm très bien … et qu'en est il d'Ethan Bale ?
- Mort monsieur, une terrible fuite de gaz dans l'étage. Il ne restera rien de vos deux corps si ce n'est suffisamment d'ADN et quelques dents pour faire la différence.
- Je vois … et … avez vous eu confirmation pour Isabella ou Emma ?
- Non monsieur … je n'ai pas les bonnes accréditations.
- Je comprends … Très bien, allons y … Ah et n'oubliez pas de récupérer l'enregistrement audio de la salle d'audition.
- Déjà fait monsieur.
- Bien sur … que c'est déjà fait …  
La séquence audio se coupe dans le gresillement caractéristique d'une explosion. On regrettera officiellement la mort de l'inspecteur Diouke, promu au service quelques jours auparavant, ainsi que du directeur de l'information Bale suite à l'explosion d'une fuite de gaz dans la nuit du 30 au 31 janvier ….
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   Ven 31 Jan - 13:54

Mise à jour de la face cachée d'Ethan dans un petit saut dans le temps.
Je l'ai également intégré dans la fiche personnage.
Voilou, j'espère que ça vous plaira et que ça vous en dira un peu plus sur son côté "Dark" ^^
Bonne lecture et à bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: Re: Ethan Bale [100%]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ethan Bale [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La parabole des ténèbres - partie 3 [Ethan]
» Ethan Fever - La folie est un art {OK}
» Mélodies du soir, alchimie des passions [Ethan]
» Ethan Hudson
» Ethan dégage, voici Liam, pour votre plus grand plaisir ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect : Lost Stories RPG :: Validés-