mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ashley Williams - Soldier's soul [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Ashley Williams
Co-Admin Codeur
Informations
Messages :
418
Date d'inscription :
27/10/2013
Double-comptes :
Aucun
Localisation :
Novéria
Fichier personnel

Fichier personnel
Faction: Alliance - Conseil
Métier: S.P.E.C.T.R.E
Alignement: Loyal Neutre

MessageSujet: Ashley Williams - Soldier's soul [100%]   Mer 30 Oct - 3:15

Ashley Madeline Williams

Prénom - Nom : Ashley Madeline Williams
Naissance : 14 Avril 2158 sur Sirona (Ursae Majoris)
Sexe - Âge : Femme - 34 ans
Faction : Alliance - Conseil
Affiliation : Vaisseau : Virmire SR-1
Fonction : Agent du Special Tactics & Recon
Alignement : Loyal Neutre

Femme humaine de 34 ans, célibataire, père décédé. Elle fut promue, passant de Lieutenant-Commandant à Commandant. Elle quitta aussi les S.P.E.C.T.R.E peu de temps après la fin de la guerre, se focalisant sur l'Alliance, avant d'être réintégrée S.P.E.C.T.R.E en 2188.

Elle est connue pour deux raisons majeures : elle fut la deuxième personne de l'Humanité à intégrer les Spectres, et assista le Commandant Shepard dans son périple contre les Moissonneurs. Elle est aussi la petite-fille du Général Williams, le seul humain a avoir capitulé contre des aliens.
Histoire

  • Jeunesse et ère Shepard


  • Née le 14 Avril 2158 sur Sirona, dans le système 61 Ursae Majoris. Elle descend d'une longue lignée de soldats : son grand-père et son père étaient dans l'Alliance. Son père est souvent absent puisque militaire et Ashley aide alors a l'éducation de ses sœurs. Loin de les en éloigner, cela renforce davantage le lien affectif. Pourtant, malgré le dévouement de son père, il ne parvient pas à être promu au-delà du grade de troisième classe.
    Cette discrimination, que subira également Ashley, est dûe au grand-père d'Ashley : le général Williams. Il fut responsable de la colonie de Shanxi et, durant la Guerre du Premier Contact, se rendit aux Turiens. Son choix, pourtant noble d'épargner les vies, fut considéré comme lâche et même presque comme une traîtrise, et bien qu'aucune charge officielle ne fut prononcée, il fut expulsé de l'Alliance.

    Et pourtant, Ashley ne dérogera pas à la tradition familiale, malgré cette discrimination. Elle s'enrôla dans l'Alliance Navy comme Marine après le lycée et fut affectée au Dépôt d'Entrainement des Recrues, à Macapa (Brésil).
    Durant l'entraînement, elle reçut plusieurs qualifications, comme celle du fusil d'assaut standard M7 Lancer, du combat en impesanteur ou enfin de l'entraînement d'assaut en environnement hostile. C'est d'ailleurs durant cet entraînement qu'elle reçut une mention élogieuse, pour sa stratégie audacieuse lors d'un exercice de terrain simulant une attaque contre des défenses turiennes.

    Promue chef d'escouade par l'instructeur Ellison, elle aide son unité à s'améliorer et est promue de nouveau comme guide de peloton - assistant de l'assistant du chef de peloton. Elle reçoit un retour positif unanime de son peloton sur sa manière de commander. Nirali Bhatia vante sa concentration sur les exercices de camaraderie et sa discipline sévère mais juste.
    En dépit de ses performances, Ashley est toujours évincée des promotions, sans raisons apparentes malgré ses multiples demandes de transfert pour des postes sur vaisseaux.

    En 2183, elle est la seule survivante de son unité lors de l'attaque des Geths, et rencontrera pour la première fois Shepard et Alenko, qui lui sauvent la vie. Elle le suit alors jusqu'à la balise prothéenne, où elle s'approche de trop près, obligeant Shepard à la bousculer, activant la balise qui finit par exploser.
    Elle fut alors assignée sur le Normandy sous les ordres du Capitaine Anderson, mais ne se sentait pas à sa place, jugeant qu'elle ne la devait qu'a la mort de Jenkins. Elle se retrouva très vite sous les ordres de Shepard, puisqu'il devint Spectre peu après Eden Prime.

    Malgré sa méfiance envers les aliens, dont elle estimait qu'il était dangereux de les laisser accéder à la technologie avancée de ce vaisseau, elle n'est pas xénophobe et condamne le parti Terra Firma. Sur la route d'Ilos, Ashley rejoignit Shepard dans ses quartiers et passa la nuit à ses côtés.

    Après la bataille contre Sovereign, elle resta sous les ordres de Shepard jusqu'à ce que le vaisseau soit attaqué, lors d'une patrouille de routine, par les Récolteurs. Désespérée, elle resta dans l'Alliance malgré tout et fut promue Chef des Opérations.

    En 2185 elle eut pour mission d'installer des tourelles G.A.R.D.I.A sur la colonie d'Horizon, car plusieurs colonies humaines avaient mystérieusement disparues et Cerberus semblait le meilleur suspect. Pire, Ashley eut vent de rumeurs comme quoi Shepard travaillerait pour Cerberus. Paralysée par les insectes lors de l'attaque des récolteurs, elle ne sera pas capturée, grâce aux tourelles G.A.R.D.I.A activées à temps par Shepard.
    Elle revit alors ce dernier et la conversation tourna court quand il confirma travailler avec - et non pour, insistant bien sur la nuance qu'eux et lui partagent un même objectif pour le moment -  Cerberus. Elle quitta rapidement Horizon, après lui avoir conseillé d'être prudent. Plus tard, elle envoya un mail à Shepard pour s'excuser de sa réaction, où elle réaffirme ses sentiments pour lui et lui demande de rester en vie, ne voulant pas le perdre une seconde fois.

    En 2186, elle est promue Lieutenant-Commandant peu de temps avant l'arrivée des Moissonneurs. Elle aide Shepard à quitter la Terre à bord du Normandy SR-2 puis se joint à lui pour une mission dans les Archives de Mars. Elle est sévèrement blessée par le Dr Eva Core, et Shepard met le cap sur la Citadelle. Elle est prise en charge par l'Hôpital du Mémorial de Huerta.
    Durant sa convalescence, Udina lui propose un poste de Spectre, qu'elle hésite à prendre. Elle profite des visites régulières de Shepard pour parler avec lui, de sa sœur, de ses doutes pour le poste de Spectre. Se remettant de ses blessures, elle accepte le poste de Spectre.
    Elle est chargée de la protection du Conseil lors de l'attaque de Cerberus sur la Citadelle mais ignore qu'Udina est de mèche lorsque débarque Shepard. D'abord l'un contre l'autre, Ashley fait finalement confiance et baisse son arme. Shepard sera cependant le plus rapide pour tuer Udina, n'hésitant pas une seule seconde contrairement à Ashley.
    Plus tard lors de l'opération contre le Sanctuaire, elle est horrifiée des expériences de Cerberus sur les réfugiées, et est contente de ne pas comprendre ce désir, car c'est « ce qui lui permet de conserver son humanité ».

    Avant l'attaque sur la station spatiale Cronos, Ashley réconforte Shepard et dort avec lui.
    Lors de la bataille finale à Londres, Shepard ordonne à Ashley de rester dans le Normandy et elle n'a d'autre choix que d'obéir. Elle apposera elle-même la plaque « Cmdt Shepard » sur le Mémorial du Normandy après la fin de la guerre.



  • L'après guerre


  • Ashley se retrouve désormais seule une nouvelle fois. Secouée par la présumée mort de son Commandant, qui fut aussi son conjoint, elle ne pense qu'à lui durant des semaines entières, alternant différents poèmes de Tennyson qu'il lui avait acheté alors qu'elle était en convalescence. Elle pense aux moments passés avec lui, à ceux qu'elle aurait voulu passer avec lui, se rappelant ce qu'il disait d'elle : « Ash, vous êtes une survivante. Vous n'aviez pas une chance sur Eden Prime, pourtant vous vous teniez debout, à une contre cent. Et vous avez survécu. Et vous continuerez à survivre. »

    Elle se reprend toutefois et ne manque pas à son devoir. Elle assiste notamment à plusieurs cérémonies en l'honneur des héros et de la victoire, et fut décorée de la plus prestigieuse médaille, la Medal Of Honor, remise par Hackett lui-même au nom du Conseil de Guerre de l'Alliance Interstellaire.

    Soldat d'élite, elle fait partie de l'équipe d'Hackett lors de la reconstruction de la Terre, et, ne se sentant plus digne de ce titre qu'elle devait à un traître, démissionna des agents S.P.E.C.T.R.E. Promue Commandant, elle honora ses nouveaux galons en étant aussi efficace qu'auparavant. Certes elle était une militaire, mais la rigueur de l'Armée contribuait à améliorer la cohésion de projets de cette ampleur.
    En 2188, elle se voit retrouver la possibilité d'être un agent S.P.E.C.T.R.E, mais hésite quelques jours. En fait, on lui avait signalé qu'elle devrait prouver ses compétences lors d'une mission ultérieure. Or, femme d'expérience, elle préférait garder au moins un sinon plusieurs atouts dans sa manche. Il fallait donc qu'elle joue subtile, pour se montrer assez efficace sans tout dévoiler. Il n'était pas question d'échouer, pour au moins deux raisons : Shepard avait confiance en elle et elle devait prouver qu'elle était digne de mériter ce poste qui lui avait jadis été offert.

    Elle accepte donc la mission, qui va se dérouler en deux temps, d'abord sur Illium puis dans la Travée de l'Attique, près d'une colonie humaine. A l'issue, le S.P.E.C.T.R.E Jaundum Bau, chargé de la notation, écrira dans son rapport que son potentiel est remarquable, en notant toutefois que sa loyauté pour l'Alliance est plus forte que sa loyauté pour le Conseil, et qu'il faudra sûrement éviter de la mêler à une mission où un tel enjeu serait en cause, faute de quoi ils pourraient très bien perdre une de leur ressource les plus précieuses. Il ajoutera pour finir que pour lui, cette loyauté est à prendre comme un bonus et non pas un malus, car ce sentiment lui a et lui évitera très certainement dans le futur de partir en vrille..

    En 2189, un tout nouveau projet au Conseil va bouleverser la vie d'Ashley, d'abord dans un sens, puis dans l'autre. Quand elle apprit que deux frégates de type Normandy étaient en construction, il lui sembla que sa vie allait s'arrêter. En réalité, cet évènement lui rappela bien des souvenirs qu'elle avait choisi d'enterrer, par nécessité mais aussi pour éviter de souffrir. Pourtant, personne ne vit rien de son trouble puisqu'à ce moment elle était précisément en permission. Elle passa toute la nuit à se saouler. Le lendemain, la bouche encore pâteuse, elle reçut une transmission d'Hackett, qui la réveilla en quelques secondes. Ashley allait recevoir le commandement du tout premier vaisseau de ce projet.
    « Amiral, a t-il un nom ? »
    - « Non Commandant, nous avons pensé qu'après tout, un tel choix vous revenait de droit. N'étiez-vous pas la compagne de Shepard ? »
    Ashley n'hésita qu'à peine quelques secondes avant de répondre, autant pour elle-même que pour Hackett : « Virmire. Ce sera le Virmire SR-1, Amiral. Merci de cet honneur. »
    - « Prenez en soin, Williams. Ce petit bijou sera autant votre fierté que la nôtre, Commandant. Nous rediscuterons de ça au sortir de votre permission, car il vous faudra aussi un équipage. Bonne chance et à bientôt. »

    Lorsqu'Ashley retrouve Hackett, il a déjà établit la liste de la plupart des membres. Quelques places restent disponibles, et Ashley suggère alors Traynor, avec qui elle s'entendait déjà bien sur le Normandy. Hackett lui aurait sourit en lui répondant qu'elle était déjà prévue. Les ingénieurs Danniels, Donnelly et Adams étaient eux aussi déjà inscrits. Il ne manquait que quelques coéquipiers lors de certaines missions, ainsi qu'un pilote.

    Ashley savait que Joker ne voudrait et ne pourrait pas, car il était sûrement en train de profiter avec IDA - et à cette probabilité elle sourit d'ailleurs - et elle demanda alors ce qu'était devenu Cortez. Apparemment il avait quitté l'Alliance pour poursuivre en tant que pilote de course. Mais il y avait un pilote de chez Cerberus qui avait testé le Normandy SR-2 en période d'essai, avant même que Shepard ou Joker soient « engagés », et qui avait rejoint l'Alliance peu après. Il a suscité bien des polémiques parce qu'il avait fait croire à sa désertion pour approcher Cerberus avec une frégate de l'Alliance. Il prit en réalité le contrôle de la station de Cerberus et en profita pour rafler quelques informations, le même jour que l'attaque de Cronos par Shepard. Mais l'état-major avait reconnu sa bravoure et s'était contenté d'un bref sermon et de quelques compliments. En fait, Ashley hésitait au simple fait qu'il avait pu rejoindre un jour Cerberus. Toutefois, il était vrai alors qu'elle aussi autrefois avait plutôt pris le parti de la méfiance et qu'elle s'était rendue compte que certains et certaines, comme Tali, pouvaient lui sembler finalement aussi proches d'elle que le seraient ses sœurs.
    Mais il semblait être le meilleur, et en de telles circonstances, elle se rappela un autre homme, Shepard. Elle avait douté deux fois de lui, et les deux fois elle avait finit par le perdre. Elle regarda tous les autres dossiers possibles et vit que le pilote n'avait rejoint Cerberus que pour piloter le Normandy. Aujourd'hui, Cerberus était hors de la partie, l'Alliance avait gagnée et il l'avait même aidé. Il était temps d'abaisser d'un cran la garde, momentanément du moins. Si elle doutait encore, elle se décida bien vite toutefois en regardant qu'il était le plus approprié pour piloter cet engin.

    Il lui manquait toujours deux coéquipiers de terrain lorsqu'elle prit la décision de commencer le voyage sans eux. Après tout ils avaient tout le personnel nécessaire. Ashley voyait ces deux places vacantes comme quelque chose de méritant, il fallait que ce soit deux personnes très compétentes et qui le prouveraient à Ashley. Sa première mission l'amena d'Eden Prime jusqu'à Horizon. Une mission qu'elle avait choisi pour découvrir son équipage - et se (re)découvrir elle-même. La mission fut un franc succès, aucune perte alliée à déplorer, et une annihilation totale des pirates qui fut très largement exigée et justifiée.

    Cette mission avait agi comme une sorte de signal. Le Virmire, sa technologie et son équipage avaient beau être de nature confidentielle, le résultat de la mission avait propagé un message : il faudrait désormais compter sur le Virmire et son équipage dans ce qui se déroulerait ultérieurement.

    A la fin de l'année 2192, Ashley totalisa 20 missions. 14 missions de S.P.E.C.T.R.E et 6 missions de l'Alliance.
    Sur les 14 du Conseil, elle put compter 3 réussites parfaites, 4 réussites franches, 5 réussites sans plus, un échec momentané (échec donnant lieu à une seconde mission qui fut une franche réussite) et un échec permanent, la cible ayant accidentellement été tuée par des videurs dans une discothèque.
    Sur les 6 de l'Alliance, elle n'eut qu'un seul échec forcé :
    Elle n'avait pu capturer la cible et fut confronté au choix crucial « tirer ou le laisser s'échapper ». Elle savait qu'il causerait trop de dégâts si elle n'appuyait pas sur la détente. Alors, instinctivement, elle pressa la détente deux fois, visant le torse et la tête. Et sa décision fut la bonne : la cible était trop lointaine pour que la neutraliser soit efficace, puisqu'il arriva, sans le savoir, à esquiver la balle. En fait, une porte s'ouvrant de nul part fit ricocher la balle qui se dirigeait vers le torse. La cible fut touchée par la seconde balle, en pleine tête, et s'effondra sur le sol.

    Malgré des chiffres qui pourraient sembler loin des succès de Shepard, il faut les replacer dans le contexte chronologique pour souligner qu'une défaite ou réussite de peu est souvent suivie d'une amélioration, par la prise en compte de ses erreurs et de ce qu'elle aurait pu mieux faire dans la mission. L'échec, chez les S.P.E.C.T.R.E, n'est pas synonyme de fin. Ashley pourrait même représenter quelques adages humains pour ses deux échecs commis parmi lesquels « Il n'y a pas de réussite facile ni d'échecs définitifs. » et « C'est en empruntant le pont de l'erreur que l'on arrive sur l'île de l'expérience. ». Sa persévérance et son aptitude à tirer des erreurs pour ses futures victoires en font une personne de taille.

    Même si son équipage croit en elle, que Shepard a crû en elle, qu'Hackett croit en elle, que l'Alliance et le Conseil croient en elle, ce n'est pas pour cela qu'elle réussit. Si elle réussit, c'est parce qu'elle croit en elle-même, et sa persévérance la mène très loin. Elle fut, est et restera à jamais fidèle à sa devise personnelle, « Les Williams doivent être « meilleur que les meilleurs » pour compenser Shanxi. ».

    La fin de la guerre a encore soudée davantage Ashley à sa famille : Ashley traversa une période que Sarah, sa plus jeune soeur, avait déjà traversée, et Ashley - et même Shepard - ayant été présents pour la soutenir, elle n'avait pas oubliée sa sœur. Sarah fut d'un grand réconfort pour Ashley, à qui Ashley pouvait se confier en face à face, puisqu'elle et ses autres sœurs étaient aussi sur Terre.

    Physique

    Brune aux yeux noisette, elle s'attachait les cheveux en chignon en service, jusqu'en 2186, lorsqu'elle gagna en grade. Depuis, elle ne s'attache que très rarement les cheveux. Elle est souple, endurante mais ne tient pas énormément l'alcool. Elle mesure un mètre soixante-treize et pèse soixante cinq kilogrammes.

    Mentalité

    Ashley se montre concentrée, obéissante et persévérante. Si elle avait et a encore du mal à faire confiance aux autres races, bien que Shepard ait pu atténuer ce côté, elle n'en est pas pour autant xénophobe, et condamne tant Cerberus que Terra Firma. D'ailleurs elle considère Tali comme une sœur, bien que contrairement à cette dernière elle reste toujours hostile aux Geths pour ce qu'ils ont fait à la 212ème sur Eden Prime, et ce malgré leur aide dans le conflit contre les Moissonneurs. Bien qu'elle fut respectueuse et admirative de la ténacité et des compétences des Galariens, elle ne fut pas ravie de leur inaction durant la guerre, contribuant à les reléguer un peu plus bas dans son estime. Les Vortchas et Butariens ne montent pas plus dans son estime. Elle a toujours un peu de mal avec certains Turiens mais sait aussi s'en faire des amis : elle s'est montrée compatissante envers le fils du Primarque Victus, parce qu'elle connaissait elle aussi la perte d'une unité sous ses ordres.
    Elle n'aime pas vraiment les politiciens, et l'affaire Complot d'Udina a augmenté cette dépréciation.
    Si elle se montre sévère et dure, elle s'efforce d'être aussi juste que possible. Malgré son métier, elle n'en aime pas moins la poésie, qu'elle partage avec ceux en qui elle a confiance. Elle jura aussi de rester fidèle à Shepard et à sa mémoire, du mieux qu'elle le pouvait, tout en restant aussi fidèle à elle-même.
    Après sa mort, elle passa même plusieurs jours dans sa cabine à réciter divers poèmes du Recueil qu'il lui avait acheté à l'Hôpital du Mémorial de Huerta, jeûnant quasiment, se contentant de quelques verres d'eau et bouchées de rations militaires.

    Elle continue d'être fortement liée à sa famille, plus particulièrement à sa sœur cadette, Sarah. Cette dernière ayant perdu son conjoint lors de la guerre, tout comme Ashley, cela leur fait un point commun de plus qui a rendu leur lien familial encore plus fort.

    Elle reste en contact avec certains des anciens compagnons de Shepard, plus particulièrement Joker et IDA, toujours basés sur le Normandy. La spécialiste Traynor, les ingénieurs Gabriella Daniels, Kenneth Donnely et Adams, ont quant à eux accepté de rejoindre l'équipage du Virmire en 2188 et elle les côtoie donc à nouveau au quotidien.

    Equipement


    ArmesFusil d'assaut Revenant
    Amélioration de chargeur IV ● Lunette de précision III
    Très bonne maîtrise

    Fusil de précision N-7 Valiant
    Lunette de visée améliorée V ● Réserve de cartouches thermiques IV
    Très bonne maîtrise

    Pistolet Paladin
    Mod Perforant IV ● Amélioration de chargeur III
    Bonne maîtrise


    Protections ● Armure modèle S.P.E.C.T.R.E 1 GriseArmure que portait déjà Ashley en 2186, mais peinte en gris avec bordures bleues. Bon compromis entre protection et agilité.
    ● Bouclier cinétique amélioréLe bouclier cinétique est capable d'absorber un peu plus de dommages que les standards.



    CapacitésGrenades InfernosGrenades incendiaires
    Tir disruptifAffaiblissement d'armure et bouclier ennemi
    Tir percussifTir d'impact d'une grande puissance
    Tireur d'éliteAméliore un court instant précision, cadence et vitesse de rechargement

    Officier de l'AllianceEntraînement de l'Alliance améliorant les performances et la préservation du soldat • (Pouvoir passif)








    Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?


    Dernière édition par Ashley Williams le Jeu 9 Jan - 19:25, édité 14 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Ashley Williams
    Co-Admin Codeur
    Informations
    Messages :
    418
    Date d'inscription :
    27/10/2013
    Double-comptes :
    Aucun
    Localisation :
    Novéria
    Fichier personnel

    Fichier personnel
    Faction: Alliance - Conseil
    Métier: S.P.E.C.T.R.E
    Alignement: Loyal Neutre

    MessageSujet: Re: Ashley Williams - Soldier's soul [100%]   Ven 15 Nov - 20:23

    Les deux S.P.E.C.T.R.E
    « A smart enemy hits you exactly where you think you are safe »
    Lieutenant-Commandant Ashley Williams
    Agent S.P.E.C.T.R.E
    Feat. Ashley Williams
    RP OS BG | Citadelle | 2186

    Prologue

    Vous connaissez Ashley ? Moi oui, et pourtant même en la connaissant, elle ne cesse jamais d'étonner. Je me rappelle, quand elle nous élevait avec notre mère, elle savait être stricte, mais cherchait toujours à trouver un moyen de nous distraire pour éviter qu'on ne se dispute. C'était la sœur aînée de la famille et les tâches qui lui incombaient ne nous faisaient pas la détester, étrangement ça serait même l'inverse. Cette complicité, tant fraternelle que maternelle, nous rapprochait davantage du lien le plus sacré : la famille. Chez les Williams, il y a deux liens très forts : outre la famille, l'enrôlement dans l'Alliance est une tradition. Notre grand-père l'a fait, notre père l'a fait, et Ash l'a aussi fait.

    A partir de ce moment, elle fut donc moins disponible. Et lorsque notre père mourut, notre mère désespérée eut du mal à remonter la pente de la perte tragique, bien qu'elle avait tenté de s'y faire depuis que son mari était un soldat. Notre mère est morte peu après. Ashley avait une permission et elle est restée aussi longtemps qu'elle le put. Elle était moins proche d'elle que de nous, mais je suppose que c'était normal, elle avait été élevée un peu différemment de nous. On n'avait pas eu la « pression » de s'enrôler et de subir la disgrâce de notre grand-père, mais Ash, loin de s'en plaindre, restait digne en toutes circonstances.

    Puis, Eden Prime fut attaquée. Elle en réchappa de peu mais ne put me révéler aucun détail, pas plus qu'elle ne put me révéler sa localisation. Je savais toutefois honorer le devoir de réserve du soldat qui obéit, et je respectais suffisamment ma sœur pour lui faire confiance. Puis, quelques mois plus tard, elle me révéla tout, ainsi que son désespoir. Elle avait besoin de se confier, et ayant toujours été là pour moi, je jugeais impoli de ne pas être présente pour elle. Elle me révéla qu'elle travaillait avec le Commandant Shepard et qu'en dépit des règles de l'Alliance, elle en était tombée amoureuse. Si elle a refusée de me dire ce qu'il s'est passé dans la nuit avant Ilos, elle m'a cependant avouée que leur relation est restée sentimentale. Elle m'a mentionnée une mission où il venait d'y laisser la vie. Pourtant elle sut garder sa dignité. J'ignorais qu'elle lui lisait des poèmes et priait pour lui.

    Elle tint le coup. Puis, une année passa, une seconde... Et quand 2186 pointa le bout de son nez, Ashley semblait avoir tourné la page du deuil. Peut-être parce que des rumeurs persistantes suggéraient depuis quelques mois que Shepard était encore en vie. J'avoue ne pas avoir osée lui demander car je savais qu'elle viendrait me voir si elle avait besoin de se confier. Puis, elle m'apprit qu'il était réapparu et qu'il s'était rendu à l'Alliance. Je ne compris pas de suite pourquoi. Puis l'invasion prit de court tout le monde. J'ignorais si ma sœur avait été épargnée, dans les premiers temps. Mais elle tint à me rassurer. D'autant que je commençais à avoir en tête un soucis tout aussi personnel : mon compagnon était soldat.
    Ash m'apprit qu'elle eut des blessures assez graves mais tint à me rassurer sur son état : elle était sur le chemin de la guérison. Bien qu'échangeant régulièrement avec elle, j'appris avec étonnement qu'elle avait été nommée S.P.E.C.T.R.E ! Bon sang, ma sœur quoi ! J'étais vraiment contente pour elle, et pour nous aussi ! On avait enfin reconnu les talents de la personne et non son nom uniquement.

    Citadelle | Quelques jours avant la tentative de coup d'état de Cerberus

    Ashley déambulait dans l'allée. Elle avait finit son séjour à l'hôpital depuis déjà plus d'une semaine, mais elle n'arrivait pas à rester tranquille, pour différentes raisons. Déjà, elle s'inquiétait de ne pas être aux côtés de Shepard. Certes, il savait veiller sur lui-même, mais là, on était en pleine guerre contre les Moissonneurs. Les gens sur la Citadelle sont si déconnectés, mais quand on sait qui la dirige, ça ne m'étonnes guère... pensa t-elle. Elle espérait simplement qu'il revienne assez vite. Au moins, elle pouvait converser avec ses sœurs, Sarah surtout. Sa famille était à l'abri, et Ashley n'avait rien eu à faire pour le moment, mais elle se tenait prête au cas où, toujours présente pour pallier au manque, veillant à ce que rien ne manque : ni confort, ni amour.

    Soudain, son Omni-Tech bipa : Bailey la demandait à son bureau, chose qui n'arrivait pourtant que très rarement.
    « Bailey ? Que se passe t-il ? »
    « Il vaudrait mieux que vous veniez voir par vous-même. Je ne sais pas ce que c'est, mais je vais avoir besoin de vous, si vous êtes libre. »
    « J'arrive. Donnez moi cinq minutes et je suis là. »
    En fait, il ne lui en fallut que quatre pour arriver jusqu'au bureau de Bailey. Son accréditation lui valait d'avoir accès partout, mais elle n'avait pas vraiment eu l'occasion de voyager. A peine sur pieds, elle subit une batterie de tests, tant médicaux que professionnels, afin de s'assurer de sa bonne condition. Et quelques jours plus tard, c'est à dire aujourd'hui, elle put enfin voyager à sa guise. Elle se préparait aussi à être envoyée en mission tôt ou tard, malgré la guerre des Moissonneurs, ou plutôt à cause d'elle. Et son instinct lui disait que ça n'allait pas tarder. Elle n'avait pas tort.

    La porte s'ouvrit et Bailey apparut, en discussion avec le Conseiller Valern. Visiblement, ils semblaient agités. Le conseiller galarien salua Ashley et sortit à grands pas, comme si le simple fait qu'on les voit ensemble pouvait lui nuire. Décidément, je ne les comprendrais jamais, ces politiciens. Toujours à nous faire la nique, et quand on apparaît, ils s'empressent de disparaître, attendant généralement de nous planter un couteau dans le dos pensa t-elle. Il suffisait de se rappeler ce qu'avait fait Udina à l'époque où il n'était encore qu'un simple ambassadeur de l'Alliance... Il avait retiré l'affaire de Saren de Shepard. Rien que ça. Ça avait d'ailleurs obligé Anderson à couvrir Shepard pour voler le Normandy et en terminer une bonne fois pour toutes avec Saren. Et si Shepard n'avait rien fait, tout le monde serait déjà mort à l'heure qu'il est. Tout ça pour qu'ils continuent à ignorer la menace une nouvelle fois. Et les différents peuples étaient actuellement en train de payer le prix fort de ce refus.

    Mais tout n'était pas totalement mauvais non plus. Ashley reconnaissait que, malgré l'apparente inutilité du Conseil, l'accréditation S.P.E.C.T.R.E permettait une plus grande liberté et autonomie. Elle avait pu le constater au travers de Shepard.

    « Ah, Williams. Vous arrivez au bon moment. J'allais envoyer une patrouille du SSC dans un secteur reculé de la Citadelle, quand un de mes hommes en poste a disparu. On sait que son badge a été utilisé après sa disparition. Le problème, c'est qu'un détenu s'est évadé quelques minutes plus tard. Le genre de détenu qui vous mettra la Citadelle à feu et à sang tant que vous n'envoyez pas quelqu'un de plus malin que lui pour le faire redescendre de son trône. Je vous conseille vraiment d'être très prudente.

    Je vous transfert le lieu où l'officier a disparu. Peut-être trouverez-vous une piste. Et puisque vous êtes S.P.E.C.T.R.E, si jamais vous vous trouvez dans l'obligation de tirer pour éviter qu'il ne puisse s'enfuir, n'hésitez pas. Ce fou n'a pas sa place en prison. Il a toujours trouvé un moyen de s'évader.  »

    « Bien reçu, Bailey. Je ferais mon possible. » dit-elle en le saluant. Il reprit sa paperasse et elle sortit. Elle reçut quelques secondes plus tard toutes les informations connues. L'officier s'appelait... Bhatia ! En une seconde, deux visages défilèrent dans l'esprit d'Ashley. Bon sang.... L'homme s'appelait Samesh Bathia. Tout comme le mari de Nirali Bhatia, soldate et membre de la 212ème sur Eden Prime.

    Ashley se rendit à son casier de S.P.E.C.T.R.E où elle conservait une partie de son matériel et s'équipa en conséquence : un grappin avec une corde en nylon pouvant supporter un poids de 105kg et une traction de plusieurs centaines de kilos ainsi qu'un M-8 Avenger.Elle s'était habituée depuis deux ans à ce modèle, variante du M-7 Lancer. Elle emprunta un taxi, jugeant ça plus prudent et anonyme, et commença alors à naviguer sur les périmètres dressés pour les véhicules volants.

    Elle arrêta son véhicule près du lieu, continuant le reste à pieds. Les officiers du SSC et les S.P.E.C.T.R.E, en tout cas ceux qui représentaient l'ordre, étaient les seuls habilités à porter des armes publiquement sur la Citadelle. D'ailleurs il y avait beaucoup d'endroits sur la Citadelle où il suffisait d'un simple scan pour confirmer ou infirmer que vous êtes armé. Arme en joue, elle ouvrit une porte de maintenance avec son accès. L'endroit ressemblait à un égout, mais une autre odeur en imprégnait l'endroit. Une odeur tout aussi vomitive. Ashley se retint de vomir et continua à avancer, allumant la lampe de son fusil. Elle ne savait pas où chercher, l'endroit comportait plusieurs étages difficiles d'accès et de multiples embouchures. Pourtant, il fallait réfléchir : quel accès, autre que celui qu'elle avait pris, permettait d'accéder à ce lieu ? Elle analysa tous les potentiels indices, sondant la moindre paroi. Elle remarqua un escalier et l'emprunta. Les niveaux semblaient simples, en forme d'escalier : de celui du dessus, on pouvait voir tous les autres avec uniquement deux angles morts. Angles qui redevenaient visibles sur le niveau supérieur suivant. Elle monta tout en haut et se figea. Le corps d'un homme était allongé. Il lui manquait un bras. Ashley s'approcha prudemment, s'accroupissant : l'assassin pouvait encore être caché dans les parages, bien qu'elle en doutait fortement. Après avoir avancé prudemment, elle arriva enfin au corps et le retourna du pied pour garder ses deux mains sur son arme et ainsi pouvoir parer toute attaque. Elle n'avait même pas besoin du fichier pour reconnaître Samesh. Le traînant dans un cul de sac, histoire de ne pas se faire surprendre, elle entreprit de fouiller le corps pour voir si quelque chose manquait, ou au contraire était présent et ne le pas l'être.

    Hormis la carte d'accès, rien ne semblait manquer. Il n'avait pas d'arme, mais certains du SSC n'étaient pas forcés au port obligatoire, selon leur secteur. Ashley nota les coordonnées sur son Omni-Tech et les envoya à Bailey. Elle avait inscrit qu'elle attendrait sur place. Au bout de dix minutes, un bruit se fit entendre. Quelqu'un qui semblait ramper. Ashley ne parvint pas à analyser la position dans un premier temps, mais lorsqu'elle sentit une vibration sous ses pieds, elle se déplaça prudemment, arme en joue. Soit il s'agissait d'un animal, soit elle avait sûrement trouvé l'évadé. Le bruit s'arrêta, et Ashley entendit des officiers du SSC arriver d'où elle-même venait. Ce n'est qu'une fois les officiers partis qu'Ashley entendit de nouveau le bruit se déplacer. Ashley avisa une trappe non loin d'elle et s'y engouffra aussitôt. Elle réagissait d'instinct et parfois, c'était la pire chose, parfois la meilleure. Sur le terrain, ce n'est pas ce que vous pensez qui compte, mais comment vous agissez. Vous pouvez avoir la meilleure connaissance stratégique possible et ne pas savoir placer vos hommes, et ainsi les faire tuer, ou réussir à les placer à des endroits clefs qu'ils pouvaient garder et tenir l'ennemi à une distance raisonnable.

    Elle se trouvait dans le tunnel d'évacuation d'air ! Bien sûr, elle aurait dû y penser plus tôt, puisqu'elle pouvait respirer, c'était que l'air arrivait de quelque part ! Elle continua d'avancer en direction du bruit, veillant à faire le moins de bruit possible. Elle s'arrêta et consulta, le plus délicatement possible, son Omni-Tech, pour avoir accès aux plans de la zone. Pourtant, aucun plan ne semblait disponible. Elle se força a avancer plus vite.

    Dix minutes après, elle arriva enfin au bout du tunnel. Avec la plus grande précaution, elle sortit, car il pouvait y avoir une ou plusieurs personnes qui l'auraient attendus si ils avaient remarqués sa présence par les bruits que son armure avait émise en cognant. Mais non, personne. Elle tourna la tête et regarda la pancarte, et rien de bon ne s'annonçait. Puis, après avoir pris le seul chemin possible, elle vit une silhouette.
    « Halte, qui va là ? » dit-elle, alors que la silhouette sursauta. La personne se retourna prudemment et usa de biotique pour envoyer Ashley au tapis. Celle-ci, réagissant avec rapidité, s'était abritée derrière une caisse, et entendit l'autre fuir. Il avait simplement voulu la ralentir pour pouvoir s'échapper. Ashley engagea la poursuite mais il semblait vouloir creuser l'écart, s'aventurant sur des tuiles délabrées qui ne laissaient présager rien de bon. Elle faillit tomber, mais son agilité lui permit de passer sans trop d'encombres. Elle n'avait pas de doutes qu'il s'agissait de celui qu'elle recherchait, son apparence parlait d'elle-même.

    Après une course poursuite de plusieurs minutes, l'individu s'était involontairement trompé de chemin, et il était piégé. Il n'avait aucune issue. Il s'était arrêté sous un néon mais il semblait déterminé à ne pas être capturé ou vu. Ashley pointa son arme, et il dressa une barrière biotique. Elle ne tenta même pas de tirer au travers et avisa rapidement l'endroit. Elle se déplaça alors latéralement avec prudence et aperçut, derrière lui, un bassin d'eau usée. Mais l'eau usée reste de l'eau, usée ou non. Ashley n'était pas biotique et elle n'avait pas toutes les connaissances sur cette spécificité que l'aurait un biotique. Pour autant, la biotique pouvait-elle repousser de l'eau ? Ashley pointa son arme et tira. La vitre céda et l'eau s'échappa rapidement vers eux. Si il crût que son intention était de le viser, il se trompa. Cette erreur d'inattention lui coûta réellement cher : les biotiques accumulent de la charge statique, qui est généralement libérée sous forme d'électricité statique lorsqu'ils touchent du métal. Si le contact de l'eau avec les biotiques n'est pas mortel, l'eau fut attirée sous lui. Ashley avisa le néon et tira. Une décharge électrique parcourut le corps du malheureux qui s'écroula, mort. Ashley courut pour éviter d'être atteinte par l'eau ou l'électricité, et la nivellation joua en sa faveur.

    Elle contacta Bailey par Omni-Tech, lui envoya les coordonnées, et disparut de cet endroit.

    Citadelle | Tentative de coup d'état de Cerberus

    Bailey avait remercié Ashley depuis deux jours déjà mais Ashley regrettait déjà d'avoir réussi si rapidement. Elle n'avait rien de mieux à faire qu'aider et elle avait décidée de retourner au champ de tir pour faire un peu d'exercice sur cible. La reconnaissance à l'entrée avait amusé Ashley les premières fois. Ça lui faisait bizarre d'entendre « Williams, S.P.E.C.T.R.E » en franchissant le seuil de la porte. Elle avait donc appris à se servir des différents outils des agents du Conseil mais ce qu'elle avait préféré était de retrouver ses armes. D'ailleurs elle avait rapidement retrouvée ses marques au fusil de précision, bien que ses résultats soient pour l'instant inférieurs à ce qu'elle réussissait avant. Elle retrouvait ses marques peu à peu.

    Lorsqu'elle sortit, elle jeta un œil au dehors et vit une balle s'encastrer dans la fenêtre. Ashley prit un pistolet et sortit par l'escalier de service pour voir ce qu'il se passait. « Bordel de... » ne put finir Ashley, se jetant au sol pour éviter des tirs. Positionnée ainsi, elle ne pouvait rien faire, il fallait qu'elle prenne le risque de se relever. Elle attendit un bruit de recharge pour se lever. Elle visa et tira. Ce n'est que quelques secondes après, une fois la cible morte, qu'elle réalisa ce qu'il se passait. Ce mort appartenait à Cerberus ! Et si Cerberus était sur la Citadelle, en public, c'était qu'il se passait quelque chose d'important.
    Le Conseil ! Vite ... pensa t-elle alors. Elle ramassa le Mattock, rechargea ses deux armes et s'engouffra dans l'ascenseur. Elle monta au Présidium pour chercher le Conseil, mais ce qu'elle vit dépassait l'entendement. De mémoire, elle n'avait vu qu'un seul autre carnage de cette ampleur sur la Citadelle : en 2183, avec Saren, Sovereign et les Geths. Elle rattrapa bien vite les deux soldats responsables de ce massacre et les exécuta dans le dos, vidant le chargeur du Mattock sur eux.
    Ce que faisait Cerberus était... Il ne s'agissait même pas d'assassinat propre, mais d'exécutions barbares d'officiers représentant une police. Elle ne doutait pas de l'efficacité d'une telle technique, mais c'était d'une incroyable lâcheté. Ils assassinaient tous ceux qui se mettaient en travers de leur chemin, sans état d'âme, ne distinguant même pas les officiers SSC des simples civils. Elle trouva bien vite les Conseillers - seul Valern n'était pas avec eux, sans doute avait-il déjà fui en sécurité - et les escorta jusqu'à un ascenseur situé sur un balcon de sécurité, d'où une navette d'urgence devait attendre les attendre : « Venez, il faut vous mettre en sécurité ! On prends l'ascenseur, une navette devrait nous y attendre. »

    Ashley, pistolet au poing, monta avec Udina, Tevos et Sparatus. Le nombre d'étages à monter était conséquent, même pour un ascenseur, et ils n'étaient pas encore arrivé qu'un bruit se fit entendre sur l'ascenseur. « C'était quoi, ça ? » demanda Tevos, ce à quoi Ashley répondit : « Des tireurs ! Baissez vous ! » avant de pointer son arme et de tirer au dessus d'eux. Udina appuya sur le bouton d'arrêt pour les arrêter au prochain étage, ce qui se déroula en quelques secondes. « Allez ! » leur cria Ashley, protégeant les arrières des conseillers pendant qu'ils atteignaient la navette. Elle les rejoignit en courant et jura : « Merde ! Cerberus a atteint la navette ! Que tout le monde retourne dans l'ascenseur ! ». A peine Ashley eut-elle prononcée cette phrase en se retournant que Shepard faisait face, avec deux compagnons. Les conseillers levèrent les mains alors que Shepard braquait Udina et qu'Ashley braquait Shepard, avant qu'Ashley réagisse la première en baissant son arme : « Shepard ? ». Udina intervint alors : « Shepard nous empêche de fuir ! Il est avec Cerberus ! » mais Ashley le coupa : « Courage tout le monde ! Shepard, qu'est ce qui se passe ? ». Shepard baissa son arme et répliqua :
    « Vous me connaissez mieux que ça, Ash. »
    « Je connaissais l'ancien Shepard, avant Cerberus... Là je sais plus trop à qui j'ai affaire. »

    Shepard ordonna a ses équipiers de baisser leurs armes, et répondit :
    « On n'a pas le temps de négocier. Vous vous êtes fait tous avoir. » et regardant toujours Ashley dans les yeux, continua : « Udina est derrière tout ça, le conseiller galarien l'a confirmé. »
    « Arrêtez, vous n'avez aucune preuve, comme d'habitude. » intervint ce dernier
    - « L'ascenseur derrière nous est rempli de soldats de Cerberus. Si vous ouvrez cette porte, ils vous tueront tous ! »
    Ce fut alors que Tevos intervint, prenant la défense de Shepard : « On s'est déjà méfié de Shepard par le passé ... et on l'a regretté. »
    « On n'a pas le temps de disserter ! Si nous restons ici, nous sommes morts. Je lève le confinement. » dit finalement Udina en se dirigeant vers la console. Shepard s'avança, l'arme au poing, et Ashley bougea de quelques pas sur la gauche, protégeant Udina de Shepard, avant de répondre : « Je sens que je vais le regretter. » et finit par baisser son arme, se tournant vers Udina.
    « Certainement pas. » s'exclama Shepard qui baissa aussi son arme.
    « Très bien Commandant. Udina, éloignez vous de la console. »
    « Ah, et puis merde » commenta Udina, qui continua de lever le confinement. Tevos s'approcha et prit le bras d'Udina, mais ce dernier la poussa violemment au sol, pointant son arme de poing sur elle.
    « Stop ! » eut à peine le temps de prononcer Ashley que Shepard abattit Udina d'une balle. Il rengaina son arme et commenta : « Ramenez le Conseil et couvrez cette porte ! »

    Quelques secondes plus tard, la porte s'ouvrit et Bailey apparut. Tout le monde baissa son arme et Bailey prit la parole : « On a fait aussi vite que possible, Shepard. On dirait bien que, euh. vous avez tout réglé. »
    « Ca n'a pas de sens. Vous dites que Cerberus nous ciblait ? Où sont passés leurs soldats ? »
    « Cerberus était juste là, mais leurs troupes ont filé dans les tunnels des Veilleurs quand ils ont su que nous arrivions.
    Navré conseillers j'irais droit au but : Shepard vous a sauvé la peau. »


    {... La suite, on la connait ...}


    Épilogue

    Après ça, elle rejoignit l'équipage du Normandy une nouvelle fois. Deux S.P.E.C.T.R.E sur le même vaisseau, doté d'une technologie à la pointe de la perfection de l'Alliance...

    Pourtant, après ça, je ne fus pas si heureuse : je venais d'apprendre la mort de mon compagnon. Et Ashley était là, pour moi, devant le Mur des Réfugiés. Je sentais qu'elle souffrait de mon chagrin, mais qu'elle voulait être forte pour moi et qu'il fallait que moi aussi je sois forte. Elle avait retrouvé Shepard, mais je savais qu'elle comprenait ma douleur, pour l'avoir vécue. Elle suivit Shepard jusque devant l'ascenseur, mais Shepard ordonna à ses compagnons de se retirer avant qu'il ne soit trop tard. Ashley refusa mais finit par céder devant l'insistance et l'amour de Shepard, et embarqua à bord du Normandy, qui décolla quelques secondes plus tard.

    Shepard fit son devoir et mourut très probablement dans ce qui apparut comme une reprogrammation des Moissonneurs. A la suite, Ashley aida à la reconstruction de la Terre comme elle put, et finit par démissionner des S.P.E.C.T.R.E quatre mois après la fin de la guerre, jugeant que cela ne lui était d'aucune utilité à ce moment. Elle fut aussi promue Commandant et reçut, en regard de ses actions, la Medaille d'Honneur de l'Alliance. Et le Conseil permanent nommé plus d'un an après la fin de la guerre, n'entendant pas lâcher un si précieux atout, la jugea apte de redevenir S.P.E.C.T.R.E à la condition qu'elle soit réévaluée, avec considération de ses actions passées. Elle passa les épreuves avec succès et redevint S.P.E.C.T.R.E. Elle fut la première S.P.E.C.T.R.E humaine d'après guerre, la deuxième de l'histoire de l'Humanité, et d'autres humains suivirent ses pas.

    Ashley a beau rester évasive et discrète sur les missions qu'elle accomplit, elle veille à ce qu'on ne manque de rien. Sans nos parents et sans mon compagnon, après une guerre pareille, la vie n'est plus du tout la même. Lynn est morte de cause naturelle, ce qui fait qu'Ashley, moi et Abby somme les trois dernières de la famille. Enfin, presque. J'ai un fils de 5 ans et demi qui sait que son père fut un héros, en combattant pour notre liberté. Abby est en études supérieures d'enseignante.

    J'ignore comment Ashley pense à son avenir, mais j'espère juste qu'elle ne l'imagine pas sans autre compagnon jusqu'à sa mort, parce qu'elle ferait une mère parfaite, et déjà dotée de l'expérience requise pour éviter bien des erreurs. Elle n'aurait pas pu avoir un meilleur mari que Shepard, un homme que notre père, s'il avait eu la chance ne serait-ce que de le connaître une fois, l'aurait obligatoirement apprécié.



    From : Kurt Randall ( kurt.randall@edenprime.mil.sa )
    Sent : January 17, 2192 12:03 UT
    To : Ashley Williams ( ashley.m.williams@virmire-sr1.mil.sa )
    Subject : Thanks

    Commander,
    I want to thank you for what you did for me. But i'm still thinking to resign of Systems Alliance, too much pressure to be in charge and... I know you lost your unit too, but i'm not as strong as you are. It was a crappy embush. Two of my men survived and helped me to get the hell out of this shit, however i'm affraid it won't be enough. Therefore, i wanted to tell you your support means a lot to me, and probably helped me to not kill myself. The doctors told me i have a PTSD, and they might have right. But i don't care anymore, i'm just dreaming of some peace now.
    Good luck, Commander.
    Kurt Randall, Ltn.



                       
                       
                   



                   
                   
               


    Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?


    Dernière édition par Ashley Williams le Sam 11 Jan - 1:16, édité 19 fois
    Revenir en haut Aller en bas
    Invité
    Invité
    Informations
    Fichier personnel

    MessageSujet: Re: Ashley Williams - Soldier's soul [100%]   Sam 11 Jan - 23:21

    Moi qui voulait de la lecture, j'ai été servi. Rien à redire, tout est correct et on ne peut plus complet. Le seul petit point que tu as oublié de citer c'est peut-être son côté chrétien. (Ou pas. Personnellement, si Dieu m'envoie des Moissonneurs je l'envoie bouler clown). Bref, validée !
    Revenir en haut Aller en bas
    avatar
    Ashley Williams
    Co-Admin Codeur
    Informations
    Messages :
    418
    Date d'inscription :
    27/10/2013
    Double-comptes :
    Aucun
    Localisation :
    Novéria
    Fichier personnel

    Fichier personnel
    Faction: Alliance - Conseil
    Métier: S.P.E.C.T.R.E
    Alignement: Loyal Neutre

    MessageSujet: Re: Ashley Williams - Soldier's soul [100%]   Sam 11 Jan - 23:24

    Ca peut en effet être quelque chose d'assez traumatisant. Je veillerais à combler cette lacune dans mon JdB Razz

    Merci pour la validation Yeah !


    Why is it that whenever someone says « with all due respect » they really mean « kiss my ass » ?
    Revenir en haut Aller en bas
    Contenu sponsorisé
    Informations
    Fichier personnel

    MessageSujet: Re: Ashley Williams - Soldier's soul [100%]   

    Revenir en haut Aller en bas
     

    Ashley Williams - Soldier's soul [100%]

    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1

     Sujets similaires

    -
    » Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
    » Une signature pour Ashley Greene =).
    » Matthew "Matt" Williams
    » Maryse Vs Kelly Vs Ashley Vs Trish Vs Taylor
    » Kelly Kelly Vs Ashley

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    Mass Effect : Lost Stories RPG :: Validés-