mass effect lost stories
mass effect lost stories
mass effect lost stories
Topsites

Mass Effect : Lost Stories RPG


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'avenir de l'Hégémonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Informations
Fichier personnel

MessageSujet: L'avenir de l'Hégémonie   Mer 29 Jan - 18:30

L'avenir de l'Hégémonie

Khar'shan, Hégémonie Butarienne - 22:43, palais gouvernemental de New Bataria

« Vous avez toujours rêvé d’un paradis terrestre, peuplé par de doux autochtones peu farouches ? Alors ne gagnez jamais Khar’shan, vous seriez détruit en moins de temps qu’il n’en faut à un Hanaris pour parler des prothéens. »
« Khar’shan, ce paradis des forts », Anonyme

« Vous pouvez entrer »

La voix grave du garde rappela Dagoth au monde réel, quittant ses pensées tout entières tournées vers le but de cette réunion. Un conseil de guerre venait d’être levé dans l’urgence et le commandant butarien avait déjà croisé les membres les plus importants du gouvernement, ministre de la propagande, de la défense, de l’intérieur, de la technologie, de la gestion et traitement des ressources vitales, et bien sûr le seigneur commandeur en personne, Ka’hairal Balak. Mais même en discutant avec le gratin, Dagoth n’avait pu connaître les raisons de ce conseil d’état, cependant, la présence d’un commandant affecté aux Systèmes Terminus laissait bien quelques soupçons.

Dagoth reprenant ses esprits pénétra par la porte que gardait le garde, et arriva dans une pièce massive ou trônait une table de marbre dévorant une grande partie de l'espace. La table devait pouvoir accueillir une centaine de personnes et exprimait un luxe tapageur en période de reconstruction planétaire. Un luxe qui dégouta Dagoth, qui se fit surprendre par le ministre de la propagande, Chal’Arn Vyrhul.

« La table ou le monarque Verush organisait les diners de la cour royale. Une meuble splendide, mais peu représentatif de l’état actuel de notre société j’en ai peur. Mais je me perds commandant, cela me fait plaisir de rencontrer celui qui défend depuis plusieurs années nos frontières. Même si j’ai bien peur que celles-ci ne se soient quelque peu émiettés avec le temps. »

Le ministre gardait un sourire de façade carnassier tout à fait captivant, il gardait une particularité déstabilisante, son sourire semblait celui d’un sociopathe incapable de transmettre les sentiments qu’il devrait. Mais il était au final très caractéristique des butariens, et aux yeux des autres espèces ils devaient avoir le même sourire. Le ministre était d’ailleurs quelqu’un de très apprécié par la population et avait même gagné le cœur des plus sceptiques, tout le monde voyait en lui le meilleur de l’Hégémonie. La réalité étant au final à la fois lointaine et proche, il était réellement incorruptible et fanatiquement patriote, mais il était dépourvut de la moindre conscience et habité par une haine farouche de ceux qui n’obéissent pas au doigt et à l’œil.

« Mais j’en oublie la politesse élémentaire, je suis le ministre Vyrhul et je ne crois pas vous avoir encore rencontré auparavant commandant Nar’Jamon. Je suis par contre de très près les opérations de l’OKS et je peux dire que nous ne gâchons aucuns crédits dans cette affaire. Voilà un exemple que certains devraient suivre dans notre armée. »

Dagot esquissa un sourire à cette pique portée au général de la flotte détachée au ministère de la défense, une flotte couteuse mais vitale néanmoins, les fêtes débrayées du général nettement moins.

« Enchanté ministre, je puis vous assurer que le moindre crédit du ministère de la propagande est dépensé dans l’intérêt du plus grand nombre. Les menaces sont en effet nombre… »

Alors même que Dagoth s’apprêtait à tirer les vers du nez au ministre, du moins si cela était possible, la porte se rouvrit pour laisser entrer les différentes personnalités que le commandant avait apperçu plus tôt dans la soirée. Le seigneur commandeur Balak se tenait en tête du cortège et salua, non sans un sourire fraternel à Dagoth, les deux convoqués se trouvant déjà dans la salle. Le seigneur commandeur ne portait pas sa tenue cérémonielle mais une simple tenue de soldat qu’il appréciait tant avant-guerre, il était suivit de près par la totalité des ministres ayant un lien quelconque avec l’armée, les trois généraux, deux amiraux et le commodore en personne.

Se trouvait dans la pièce l’élite de l’Hégémonie,  seul Dagoth ne prenait place dans cette distinction et cela le troublait bien plus qu’il ne l’aurait admis à quiconque. Toutefois sa présence rendait ses doutes viables et le sujet des Terminus devait avoir finalement emplie les esprits. Pourtant malgré cela, le commandant n’arrivait pas à réellement accepter le fait que les plus puissants butariens de la galaxie avaient pris en compte ses rapports et avaient décidé que cela avait assez d’intérêt pour tous les réunir.

Puis un individu étonnant pénétra dans la pièce, un butarien que Dagoth ne se serait jamais douté de voir de son vivant, l’ancien conseiller à la Citadelle Jath’Amon, celui-là même qui avait tenté d’assassiner le Conseil et avait échoué suite à l’action d’agent de Cerberus. Lointain membre de la famille ‘Jamon, Jath faisait partie de la branche citoyenne de l’Hégémonie et avait connu la gloire et la richesse dans le rapprochement avec l’espace concillien avant l’arrivée des humains sur la scène galactique, un choix qui avait désuni violemment la famille ‘Jamon, la partie de Dagoth finissant par s’exiler sur Anhur.
Sa présence était un mystère, sa fuite des geôles concillienne encore plus, la Grande Guerre ne devait pas y être étrangère. Mais Dagoth n’eut guère le temps à perdre en spéculation, le seigneur commandeur prit enfin la parole.

« Bien, nous voici tous réunis, le conseil peut donc commencer. Espérons que celui-ci aura plus d’utilité que celui de l’espace concillien. »

La totalité des représentants de l’Hégémonie se laissèrent aller à rire à cette pique au Conseil honnie qui avait totalement trahi l’Hégémonie pour protéger son roquet de l’Alliance. Toutefois le silence revint bien vite sans que nul n’ait besoin de le demander.

« Il est rare d’être entouré de si bonne compagnie, mais cela n’est pas la raison de votre présence. Non une question urgente doit être traitée aujourd’hui avec la plus grande autorité et la plus sérieuse réflexion. Nous sommes à l’aube d’un changement, une telle opération ne doit plus se faire sans l’Hégémonie, et elle ne se fera pas sans, c’est à nous d’en prendre la direction et à nous de la guider. Trop se perdent dans les délices de la paresse, il est temps de prendre les devants de notre destin. »

Cette fois-ci le silence se fit pesant, les mots étaient certes pompeux mais le seigneur commandeur ne l’était jamais sans raison, tous connaissaient son honnêteté légendaire et sa férocité non moins connues. Il était aujourd’hui, sans doute possibles l’aube d’une nouvelle ère.

« Mais avant de partir plus avant il est nécessaire que vous entendiez quelque chose. Ambassadeur Jath’Amon. »

Et tous les visages se tournèrent vers celui-ci, qui garda un masque impassible, sans porter le moindre regard sur quiconque, se contentant de scruter de son regarde d’acier le seigneur commandeur.

"Je sais que tous, vous me connaissez, mais je tiens à clarifier entièrement la situation, je suis l’ambassadeur Jath’Amon, celui-là même qui a échoué à punir le Conseil pour sa trahison. Toutefois l’heure n’est plus aux complots solitaires, aux actions terroristes désorganisées ou autres actions ne servant au final qu’à décrédibiliser d’avantage notre gouvernement aux yeux de nos ennemis. Le changement sera violent et nous ne pouvons rester neutre, il est aujourd’hui à choisir notre direction."

Jath’Amon regarda cette fois-ci chaque personne présente dans les yeux montrant toute sa détermination dans un simple regard, un regard qui dans le peuple butarien veut dire beaucoup. L’heure était en effet au changement, mais lequel ?


Revenir en haut Aller en bas
 

L'avenir de l'Hégémonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» [MARIAGE] Cérémonie { Tous les invités }

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect : Lost Stories RPG :: Voie lactée :: Espace de l'Alliance :: Nid du Milan :: Khar'Shan-